Citation du jour :
S’empresser de donner réponse avec une charité fervente.
(Règle de Saint Benoît 66,4)

Vie économique

 

Les sœurs travaillent pour assurer leur subsistance.
Une responsable, la cellérière, est chargée de gérer la vie économique de la communauté en conformité avec les exigences de la législation et de l'éthique.
 
On choisira pour cellérier du monastère un frère judicieux, sérieux, sobre, ni hautain, ni brouillon, ni injuste, ni négligent, ni prodigue, ni avare….
Qui soit comme un père pour toute la communauté.
Règle de S.Benoît
 
La cellérière est entourée d'un conseil d'administration présidé par la prieure, et d'experts compétents dans les domaines techniques ou spécialisés.
Une part du budget communautaire annuel est consacrée à l'entraide.
Conformément à la loi sur les ASBL, la communauté accepte les dons, qui l'aident à poursuivre son objectif propre.
Par un testament rédigé au moment de sa profession, chaque sœur dispose librement de ses biens familiaux ou des biens acquis avant son entrée au monastère.