Citation du jour :
Une bonne parole vaut mieux qu’un don excellent.
(Règle de Saint Benoît 31,14)

Méditations...

 
Voir aussi le lien vers les billets liturgiques
 
Voici quelques méditations inspirées par la Liturgie de ces jours de Pâques.
 
VENDREDI SAINT
 
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu as dû souffrir
De voir l’un des tiens,
De ceux que tu as choisis,
Appelés par leur nom,
Un disciple, un intime,
Te trahir,
Te livrer pour de l’argent
Comme une marchandise.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu as dû souffrir
De voir tes proches
Avec lesquels tu viens de partager le pain,
Dont tu viens de laver les pieds,
Leur donnant le sens de ta vie sur terre,
Ce don de toi à chaque instant
Et jusqu’au bout,
Oui, comme tu as dû souffrir
De les voir se taire, disparaître,
Se terrer, apeurés,
Et même te renier.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu as dû souffrir
D’être livré par ton peuple,
Le peuple élu,
Le peuple de la première Alliance,
À l’occupant romain,
Aux païens
Pour être condamné à mort,
Exécuté.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu as dû souffrir sur la croix,
Agonisant de longues heures
Dans ce supplice infâme
Tel un assassin,
Un bandit,
Un moins que rien,
Toi le Seigneur,
Le Fils de Dieu
Venu en notre chair
Pour nous sauver.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu dois souffrir
Aujourd’hui encore
Devant tant de violence gratuite :
De jeunes gens fanatisés
Qui se font exploser
Dans le seul but de faire mal,
De tuer, faire souffrir,
Engendrer la peur,
Attiser la haine.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu dois souffrir
Devant notre bêtise,
Notre négligence,
Les rivalités qui déchirent
Et mettent des vies innocentes en danger.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Comme tu dois souffrir
De nous voir sacrifier tant de vies
Aux idoles de l’argent
Sans oser désigner le mal,
Le dénoncer, nous y opposer.
Ô mon Seigneur,
Ô mon Dieu,
Tout cela, tu le souffres en silence,
Prenant sur toi notre péché.
Tu souffres par Amour
Car tu aimes chacun
En particulier,
De manière unique.
Tu veux le salut de l’humanité.
Apprends-nous à accueillir cet Amour
Si grand,
Et si simple.
Apprends-nous à aimer comme tu aimes.
Apprends-nous à vivre dans la Miséricorde,
Reçue, accueillie et donnée,
Seule réponse à la haine qui se déchaîne.
Car l’Amour a vaincu la mort, le Mal,
Tu es ressuscité !
 
 

                                                                soeur Marie-Paule 

 

  Ermeton-sur-Biert
Vendredi Saint
25 mars 2016
 
 
 
SAMEDI SAINT
 
On a roulé la pierre,
Mon Seigneur a achevé sa course…terrestre.
Car « le Seigneur
Tel un guerrier que le vin ragaillardit
Frappe l’ennemi à revers. »
Dieu, le Père,
Descend aux abîmes
Avec son Fils, armé de sa Croix.
Il brise les portes de la Mort,
Anéantit le Mal
Qui retenait l’humanité captive.
Il arrache aux ténèbres
Chaque être humain,
Comme une brebis précieuse,
Perdue et retrouvée,
Qu’il porte avec tendresse
Sur ses épaules.
« Ô Mort, où est ta victoire ? »
L’Amour a définitivement vaincu
La Haine,
Le péché,
La Mort.
Par le Christ,
Qui a aimé les siens jusqu’au bout,
La Vie a resplendi.
« Ô toi qui dors,
Relève-toi d’entre les morts »,
Entre dans la Vie
Avec le Seigneur.


                            Sr Marie-Paule


Ermeton-sur-Biert
Samedi Saint
26 mars 2016